21 June 2018

Quand l’intelligence géographique se met au service des points de vente

21 June 2018,
 0

Autrefois l’apanage des experts, le géomarketing s’ouvre peu à peu aux acteurs métiers du Retail. Désormais, l’intelligence géographique est directement accessible aux décideurs du Retail.

« Location is the new cookie », affirmait récemment le dirigeant du spécialiste marketing Millennial Media, Zac Pinkham. Autrement dit, les marques ne pourront désormais plus se passer du facteur géolocalisation dans leur stratégie marketing. Implantation de nouveaux magasins, publicités localisées, campagnes ciblées, … les possibilités du géomarketing sont infinies. Mais les atouts de l’intelligence géographique vont aujourd’hui bien au-delà de ces sujets.

 

Location intelligence : un puissant outil business

Combien de magasins sont nécessaires à un maillage efficace ? Comment connaître la pertinence de l’acquisition d’un local selon son emplacement ? Qu’attendre comme part de marché et comme CA ? … À ces questions, la location intelligence apporte des réponses concrètes.

Jusqu’à récemment, les retailers devaient faire appel à des sociétés de conseil ou des cabinets de géomarketing. Une démarche « one shot », potentiellement longue et onéreuse. « Le résultat est connu sous deux à trois semaines et coûte entre 3 000 et 10 000 euros, avec un degré de précision souvent approximatif », explique Patrick Desqueyroux, expert en Géomarketing et Product Manager chez Galigeo. Dès lors, pour un réseau de franchisés, prévoyant une trentaine d’implantations par an, le recours à ces experts en géomarketing représente un coût abyssal.

L’intelligence géographique redonne le pouvoir à l’utilisateur

Bonne nouvelle ! Couplée à de nouvelles sciences telles que le machine learning, ou l’intelligence artificielle, l’intelligence géographique quitte le marché des experts, pour se placer directement du côté des décideurs via des outils ergonomiques et accessibles.

Des solutions logicielles permettent aujourd’hui aux utilisateurs métiers de disposer des informations stratégiques dont ils ont besoin, à tout moment et en temps réel. « En trois minutes, un franchiseur peut savoir s’il est opportun d’ouvrir un magasin à tel endroit en estimant son futur chiffre d’affaires, le taux de cannibalisation ou encore le poids de l’omnicanal (nombre de clients internet qui feront le déplacement en boutique) », explique Patrick Desqueyroux. Des analyses prédictives fiables, immédiates et précieuses pour un coût en moyenne trois fois inférieur au recours à un cabinet spécialisé.

>> Découvrez notre solution en suivant ce lien

Haut